Un jeune collectionneur du T.C.C : Cédric Cerouter

          Cédric, que vous connaissez tous, a toujours été intéressé par des voitures qui n’étaient pas celles du temps présent. Déjà, alors qu’il était gamin, il aimait la Dyane de son grand-père qui n’était déjà plus dans le coup.

          A la même époque, son père achète deux Dyane pour en faire une et il roule en 204, voiture qui avait déjà beaucoup disparu du paysage.

          Quand Cédric achète sa maison en 2000, il achète une Acadiane beige pour faire les travaux de restauration de sa maison. Elle lui sert pour l’ensemble du chantier. Après ce chantier et avant que Cédric ne reprenne la boulangerie où nous le connaissons aujourd’hui, il souhaite acheter une moto ou une voiture ancienne mais son épouse Valérie ne veut pas de moto.
Cédric trouve une B2 torpédo de 1921. Six mois avant il ne savait pas ce qu’est une torpédo. Cette voiture, il l’achète dans l’Oise à une personne qui dispose de plus de 30 voitures en stock, toutes plus anciennes et plutôt en meilleur état que la B2 ; mais c’est la B2 qui est l’élue.

            La B2 n’était pas en très bel état, Cédric la ramène à la maison et quand Valérie la voit elle dit : « Elle est bonne à mettre à la casse.

            Son travail de l’époque lui laissant du temps libre, c’est le démontage complet de la voiture. Mauvaise surprise : le bloc-moteur est fissuré, Cédric trouve un autre moteur en Savoie et petit à petit tout est restauré : sellerie, mécanique, carrosserie…

            Cédric est abonné à LVA et en consultant le calendrier des manifestations il voit qu’en 62, un club organise un rallye réservé aux avant-guerre, il prend contact avec le club et c’est ainsi qu’il fait son premier rallye avec le T.C.C . Quelque temps plus tard Cédric, conquis par l’ambiance du T.C.C, en   devient membre.

            Lors des premières sorties il y a quelques séances de mécanique improvisées au bord de la route mais cela n’arrête pas Cédric qui rattrape la troupe un peu plus tard…

            Puis arrive un tournant important dans la vie de Cédric, la reprise de la boulangerie familiale et faute de temps il revend la B2 en décembre 2009. Mais chassez le naturel il revient au galop, un an plus tard, la boulangerie commence à ronronner correctement et il rachète une voiture ancienne et c’est encore une avant-guerre car ce sont bien elles, les avant-guerre, qui ont la faveur de Cédric. Cette fois, il s’agit d’une C4F I : utilitaire. IL la trouve à Rodez et c’est l’ex-propriétaire qui la lui ramène.

IMG_0086

           Une autre des marottes de Cédric c’est de partir en vacances en ancienne. La première expérience se déroule en 2011 : il part en famille avec la C4 et va jusque Biaritz : aller-retour en 2 semaines et quelques problèmes mineurs mais plein de merveilleux souvenirs. Dans la foulée, au retour il fait le Rallye des 2 Caps avec le T.C.C. En 2014, c’est Vitraux et Dentelles organisé par le T.C.C qui emmène Cédric et sa famille jusqu’ au Puy en Velay, sachant qu’il avait fait précéder le rallye d’une semaine de ballade : le tout en Simca 8 cabriolet de 1948. C’est encore la Simca 8 qui emmène toute la famille en 2015 à Platja d’Aro en Catalogne en Espagne. Ce sont des vacances qui plaisent à Cédric et Valérie mais aussi à Clément et Martin, leurs deux garçons.

Article C4 boulangère 001

           Puis quelques voitures passent sans rester : il y a une MG QT  qu’il revend rapidement, une Austin Seven Ruby de 1931, une Mathys EMY 4S coupé St Moritz de 1935.

           Les voitures intéressent Cédric, mais l’automobilia l’intéresse aussi et on trouve chez lui et dans son garage : des affiches, des plaques émaillées, de l’outillage ancien, des pompes à essence des années 50-60….

IMG_00291-800x600

           Valérie souhaitait aussi une voiture ancienne et son désir était très précis : elle souhaitait une 2CV Charleston jaune et noire. Elle est arrivée et vous la découvrirez bientôt. Cédric a aménagé également un HY de 1981, aux couleurs de sa boulangerie et ce HY nous accompagne avec une partie de l’intendance pour les rallyes des avant-guerre ; rallye qu’il organise avec Jacques Lardeur pour notre plus grand plaisir.

          Les 2 roues ne laissent pas Cédric de marbre et son garage en contient quelques-uns :

  • triporteur Peugeot de 1953 ( le grand-père de Valérie livrait le pain de sa boulangerie en triporteur et il emmenait sa petite famille en vacances à Zuydcoote en triporteur….) : nostalgie quand tu nous tiens….
  • Vespa des années 50
  • Peugeot GT10
  • Peugeot GL10
  • Peugeot 102
  • Motobécane AV44

          Valérie aime aussi les 2 roues et ils participent tous deux à la sortie des Vieilles Sacoches du T.C.C qui se déroule début mai chaque année.

          Depuis deux ans, Cédric a rejoint le Comité du T.C.C et nous sommes très heureux d’accueillir un jeune dans notre comité, un jeune dynamique qui aime les voitures anciennes et n’hésite pas à rouler. Merci à toute la famille Cérouter pour leur dynamisme.

Texte : Yves Roussel

Photos : Cedric Cerouter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s