les ZFE : info FFVE

La F.F.V.E vient de nous envoyer un petit message avec un lien vers une interview de son président concernant les Z.F.E (Zones à Faibles Emissions). L’interview dure 32 minutes.

En voici le texte du message de la F.F.V.E

Mesdames, Messieurs, Chers amis

Dans la continuité des actions menées par la FFVE, nous vous invitons à visionner la vidéo réalisée par le média PETITES OBSERVATIONS AUTOMOBILES, en ligne depuis hier soir. Jean-Louis Blanc répond aux questions de Renaud Roubaudi sur l’actualité des ZFE.

Voeux pour l’année 2021

Le Tacot Club Calaisien vous présente tous ses voeux pour l’année 2021, qu’elle vous apporte santé, joie et bonheur.

Nous espérons pouvoir vous présenter dans peu de temps notre programme 2021.

En attendant, vous pouvez peut-être améliorer cette proposition de force motrice pour la proposer à tous ceux qui prônent la fin de l’automobile. Elle est issue d’une revue satirique  » Le Pêle-Mêle » du 3 Janvier 1926 et la source est le site internet Gallica de la BnF

Les publicités du monde automobile (4)

Ce quatrième article sur les publicités automobiles vous présente à la fois des publicités de marques automobiles (toutes disparues aujourd’hui) mais aussi d’accessoires automobiles. Ces publicités sont issues comme les précédentes du site Gallica de la BnF.

affiche de 1926 pour la marque Cottin & Desgouttes de Jean d’Ylen

Jean d’Ylen est un peintre, illustrateur et affichiste français qui réalisa de nombreuses publicités, en particulier pour la marque Shell.

Quant à Cottin & Desgouttes, il s’agit d’un constructeur lyonnais actif entre 1905 et 1933. Dès 1923, ce constructeur sortit des moteurs à 3 soupapes en tête par cylindre. Mais il est surtout connu pour la  » Sans Secousse » sortie en 1927et baptisée ainsi car elle était dotée d’une suspension indépendante sur les 4 roues par ressorts transversaux.

affiche de 1930 pour la marque Rosengart

Rosengart n’a pas besoin d’être présentée. Nous connaissons la marque d’autant que ses premiers modèles sont construits sous licence Austin, et c’est encore le cas pour cette 5CV figurant sur l’affiche de 1930. La marque produisit des véhicules de 1928 à 1955.

affiche de la Fabrique Nationale d’Armes

L’année de l’affiche n’est pas précisée mais elle est des toutes premières années du XXème siècle compte tenu de l’aspect de la voiture présentée. La Fabrique Nationale d’Armes est une société qui, bien sûr, fabriquait des armes mais elle fut aussi le constructeur automobile qui eut la plus longue existence en Belgique puisque son activité alla de 1899 à 1936.

affiche de la marque Herald

La marque Herald fut active de 1901 à 1906. Elle était installée à Levallois-Perret.

affiche de la société Fourmentin de 1901

Dès les débuts de l’automobile des sociétés, suffisamment importantes pour se faire faire des affiches, ont offert tous les services autour de l’automobile : vente, achat, échange, réparation, remisage, entretien..

affiche pour la marque DOUHA-DOR de 1931 par Leonetto Cappiello

Nous retrouvons encore Leonetto Cappiello. La société Douha-Dor était une société belge spécialisée dans les équipements de freinage.

Les publicités du monde automobile (3)

Voici le troisième lot de publicités issues de Gallica, site de la BnF. Il se compose à nouveau en partie de publicités de marques automobiles, en partie de publicités d’accessoires pour le monde automobile.

publicité pour les automobiles SCAT de 1910 par Leonetto Cappiello

Leonetto Cappiello, que nous avons déjà rencontré et que nous rencontrerons encore, affichiste très prolixe.

Comme le dit l’affiche, les automobiles SCAT( Societa Ceirano Automobili Torino) sont produites à Turin, de 1906 à 1914. Le constructeur est italien mais les capitaux sont britanniques. La firme se distingua en utilisant sur ses gros modèles des démarreurs à air comprimé dès 1912 et elle remporta la Targa Florio en 1911, 1912 et 1914.

affiche pour la marque Automoto en 1907 par Leonetto Cappiello

La marque Automoto était installée à Saint-Etienne et produisit des véhicules de 1901 à 1907. Elle produisit des motocyclettes puis des voiturettes. Les voitures pour le marché britannique étaient vendues en kit…

Affiche de Berliet de 1922 par Leonetto Cappiello

Berliet, bien sûr très connue pour ses poids lourds, construisit aussi des véhicules légers de 1895 à 1939. Berliet eut une gamme très large à ses débuts, produisant de très gros modèles (jusqu’à 11 litres de cylindrée). L’American Locomotive Co produisit des Berliet sous licence aux Etats-Unis sous la marque Alco et la locomotive resta l’emblème de Berliet.

affiche de la marque Buick de 1929 par René Vincent

René Vincent fut un peintre, aquarelliste et affichiste connu aussi sous le pseudonyme de Rageot. Il travailla en particulier pour l’Illustration. Buick commença sa production en 1904 et existe toujours.

affiche pour les Huiles Castrol de 1932

Castrol fut créée en 1899 en Grande-Bretagne.

affiche pour les pneumatiques de marque Continental de 1910

La marque Continental AG a été fondée en 1871 pour produire des objets à base de caoutchouc et de gutta percha. Continental fut la première société allemande à produire des pneumatiques pour vélos en 1892. En 1898, elle produit ses premiers pneumatiques pour automobiles.

affiche pour les bougies Eole de 1910 par Paul Adolphe Kauffmann

Paul Adolphe Kauffmann est un illustrateur français.

Je ne dispose d’aucune information sur les bougies Eole

Les publicités du monde automobile (2)

Voici donc le deuxième article sur le thème des publicités du monde automobile.

La source des informations et des illustrations est toujours Gallica de la BnF.

Tout d’abord vous trouverez quelques publicités de marques automobiles suivies de trois affiches relatives à des accessoires tels que pneus, démarreurs.

affiche des automobiles ADER, 1904 par Georges Meunier

La marque ADER fut active de 1900 à 1907.

affiche des automobiles ADER, par Geisler

Louis Geisler était un industriel dans le domaine du papier et de l’impression et laissant l’exploitation de ses usines à son fils, il se mit à la création d’affiches typiques de l’Art Nouveau.

Les automobiles Clément, puis Clément-Bayard furent produites de 1899 à 1902.

automobiles Brasier, affiche de 1906 par Leonetto Cappiello (qui a aussi travaillé pour Peugeot, Berliet, Bellanger…)

Charles-Henri Brasier s’associa à Georges Richard en 1897 pour créer la marque Richard-Brasier qui devient Brasier en 1904. Son emblème était le trèfle à quatre feuilles.

automobiles FOX, affiche de 1912 par Renato Berti

La société FOX fut active de 1912 à 1914 et de 1919 à 1923 à Neuilly.

automobiles Morisse, affiche de 1901

La société Morisse fut active à Etampes de 1899 à 1914.

affiche pour les bandages pleins Hutchinson, affiche de 1919 par Mich

La marque Hutchinson (bien française, malgré le nom de son créateur qui était américain) existe toujours, mais aujourd’hui elle fabrique des pneus pour vélos. La marque existe depuis 1853 ; à l’époque c’était la fabrication de bottes et galoches puis il y eut les applications automobiles…Ici, il s’agit de bandages pleins d’un usage encore très courant sur les poids lourds à la fin des années 1910.

Les démarreurs Herzmark, affiche de 1910 par Mich

Mich est de son vrai nom Jean Marie Michel Liebeaux. Quant à la marque de démarreurs, je n’ai trouvé aucune information.

affiche vantant les cartes Taride.

La société Taride a édité sa première carte routière en 1895 et semble avoir disparu il y a peu d’années. Taride a aussi édité de nombreux plans de ville. J’ai toujours d’ailleurs en ma possession un plan Taride de Paris des années 80.

La Traction Bancquart

Non, il ne s’agit pas d’une Traction avec des caractéristiques particulières, sa particularité réside dans le fait qu’elle est depuis toujours dans la même famille, celle de notre Président Eric Bancquart. Vous trouverez ci-dessous l’article qui lui a été consacré dans la revue de la Traction Universelle n°126 d’octobre 2020 et que nous reproduisons ici avec leur accord.

Si vous aussi, vous voulez nous faire partager des informations sur l’une de vos voitures de collection, n’hésitez pas à nous envoyer par mail ou par courrier un article avec des photos et nous nous ferons un plaisir de le diffuser sur notre site.

Voici l’article :

Il s’appelait Georges Bancquart, c’était mon grand-père. A l’aube de sa retraite en tant que boucher à Loon-Plage dans le Nord, il prit la décision de remplacer sa Traction de 1934, qui avait elle-même remplacé une Chenard & Walcker, par une voiture neuve. Il se rendit chez l’agent Citroën local, son frère, pour commander une DS.

Son frère, André Bancquart, agent de la marque aux chevrons depuis 1929 guida son choix plutôt vers une Traction en argumentant le fait qu’une Traction il savait la conduire, et mon grand-père se retrouva le 19 décembre 1956 propriétaire d’une 11 Légère bleu nuit, sa 1735 BM 59, qui allait l’accompagner jusqu’à la fin de sa vie.

Janvier 1958. Arrive au monde Eric Bancquart, son second petit-fils qui allait découvrir avec son cousin le monde automobile en voyageant dans cette voiture.

Les départs se déroulaient de façon immuable. Pour un départ à 14h, les premiers préparatifs commençaient vers 10h : mise en route de la voiture, mais souvent batterie à plat.

Pour nous les gamins, première inquiétude sur la suite de l’expédition mais vite rassurés avec l’arrivée de notre oncle André et sa batterie magique de secours. Mais notre angoisse ne s’arrêtait pas là, avec le branchement des câbles voici les étincelles, claquements et autres bruits, et la magie opérait, le moteur tournait. Ouf !

Arrivait le moment du départ. Assis à l’arrière avec la consigne d’être sage, j’étais déjà pris par l’odeur caractéristique de la voiture, la douceur des assises des sièges, le ronronnement feutré du moteur et accoudé sur les dossiers avant, je découvrais le reflet des arbres sur ce long capot par une belle journée de juillet. C’était dans les années 60, j’avais 5 ou 6 ans.

1980 : toujours fasciné par cette voiture, toute la famille est d’accord pour me la donner et là commence une belle aventure qui est encore d’actualité à ce jour.

1983 : elle me sert de voiture de cérémonie pour mon mariage.

1985 : naissance de Charlotte Bancquart, arrière petite -fille qui est accueillie à sa sortie de maternité par la Traction.

2006 : remise de galons pour Charlotte qui est ce jour-là la seule militaire de l’école à se déplacer en Traction.

2014 : Naissance de Anna Guedj, arrière-arrière petite-fille de Georges, qui une fois assise à l’arrière de la voiture se lève tout doucement pour venir s’accouder sur les dossiers avant et me glisser à l’oreille : Papy, elle est belle ta voiture, et vas-y fais tut-tut…

A sa remise en route, la voiture avait environ 45 000km. Elle fut confiée au garage Bancquart, où Jean Bancquart, neveu de mon grand-père, fit les travaux nécessaires pour qu’elle puisse reprendre la route.

Aujourd’hui, 157 000kms plus tard, carrosserie refaite deux fois, moteur et boîte reconditionnés à différents kilométrages, sièges refaits, elle a certes perdu un peu de son odeur mais elle demeure ma préférée au sein de ma collection, et avec son regard charmeur, j’ai connu quarante ans de rencontres humaines chaleureuses.

Eric Bancquart

Robert Carpentier nous a quittés

Monsieur Robert CARPENTIER nous a quittés ce mardi, dans sa 89° année.

Ne cherchez pas son visage dans vos souvenirs de rallye, et pourtant il est l’un des membres fondateurs du Tacot Club Calaisien tel que vous le connaissez aujourd’hui.

Transporteur Calaisien – les camions rouge et jaune- , il a succédé à son père à la direction de l’entreprise fondée en 1928, après avoir débuté comme chauffeur de camion. 

Toujours impliqué dans la vie publique et professionnelle, il intègre la Chambre de Commerce, dirige le CRUFC dans les années 70, et devient président départemental de la FNTR (Fédération Nationale des Transporteurs Routiers), et c’est à ce titre que Robert Carpentier, avec la complicité de Michel Wallaere, (adjoint d’Albert Doublet et beau père de sa fille aînée), contacte, en 1983, Guy Manier pour lui soumettre le projet d’un salon régional du Poids Lourd, dans la toute nouvelle salle polyvalente d’Audruicq. Pour eux, notre association était la mieux à même de mener à bien ce projet un peu fou !

Ce salon a chamboulé la vie de notre club, lui apportant d’abord l’aisance matérielle qui nous faisait si cruellement défaut (j’ai connu le financement via la vente de « cases » pour une dinde ou un filet garni, et la chasse aux coupes dont s’acquittait Guy pour nos rallyes), mais  surtout en donnant naissance à cet esprit d’équipe et d’entreprise qui nous permet aujourd’hui de relever bien des défis.

Sa dernière apparition au club fut pour l’inauguration du salon 2018, totalement remanié par son gendre et successeur, David Sagnard.

Le TACOT CLUB lui exprime toute sa reconnaissance et assure son épouse et ses 4 enfants de toute sa sympathie.

Les obsèques de Monsieur CARPENTIER seront célébrées samedi matin à Audruicq.

Robert Carpentier avec Madame la Maire d’Audruicq Nicole Chevalier lors de l’inauguration du Salon du Poids Lourd à Audruicq le 7 avril 2018