Les premières immatriculations

Monsieur Balaine, membre du TCC, nous a transmis un document publié par le musée Henri Malartre de Lyon et qui atteste que les premières immatriculations automobiles ont vu le jour à Lyon en 1900.

Voici le texte de ce document :

L’immatriculation des automobiles est née à Lyon, dans le Parc de la Tête d’Or

C’est au grand historien lyonnais de l’automobile, Lucien Loreille, que revient le mérite de cette découverte :

Le tout premier système d’immatriculation des automobiles au monde a été institué en 1900 par le Maire de Lyon, le Docteur GAILLETON, spécialement pour les voitures sans chevaux qui traversaient le parc de la Tête d’Or.

entrée du Parc de la tête d’Or (photo de Mr Duchemin; source Gallica)

Chaque conducteur traversant le parc se voyait remettre, par un garde, à son entrée un gros numéro qu’il devait apposer à l’arrière de sa voiture et à restituer à sa sortie. Ce système permettait l’identification-et la verbalisation- des chauffeurs trop rapides ou dangereux, qui empoussiéraient ou faisaient courir des risques aux promeneurs.

Le 31 Juillet de la même année, sur proposition du nouveau Maire, Victor AUGAGNEUR le Conseil Municipal décida que ce système s’appliquerait de façon permanente à toutes les voitures automobiles dont les propriétaires étaient domiciliés à Lyon, et de façon provisoire aux conducteurs non-lyonnais lors de leur passage en ville.

Bien que très impopulaires (la Presse parisienne, en particulier, fustigea abondamment les élus lyonnais à cette occasion) ces mesures furent étendues à toute la France par décret du Président de la République, Emile LOUBET, du 10 septembre 1901, instituant le premier système national d’immatriculation.

L’application en fut confiée aux Ingénieurs des Mines des 15 arrondissements ou régions minéralogiques de France (d’où l’appellation des « plaques minéralogiques »).

Le système français fit ensuite école en Italie, Belgique, Angleterre, etc…et fut progressivement étendu au monde entier.

Des Lacs d’Orient à Colombey

Nous organisons un rallye qui se déroulera dans la région de Troyes du 4 au 9 Juillet.

Les quartiers anciens de Troyes

Cela peut vous paraître lointain mais les contraintes d’hébergement nous obligent à nous positionner assez rapidement sur des réservations.

Aussi, vous trouverez ci-dessous le lien vers le courrier avec l’ensemble des renseignements disponibles à ce jour ainsi que la fiche d’inscription, cliquez ci-dessous :

La Boisserie

Meilleurs voeux

Nous vous présentons nos meilleurs voeux pour 2022 et nous espérons vous voir nombreux dans nos prochains rallyes avec des conditions climatiques un peu plus favorables que celles de cette photo issue de La Vie au Grand Air du 28 décembre 1907, disponible sur Gallica.

Vous serez très bien accueillis quelle que soit la nature de votre engin, monoplace :

ou si vous trouvez un train Renard pour une promenade en groupe :

le train Renard en essais à Paris (La vie au grand air du 31/12/1903)

Les réserves de la collection Mahy

Après vous avoir mis l’eau à la bouche au travers des 8 photos qui ont servi au concours qui s’est terminé il y a quelques jours, il est temps de vous montrer l’ensemble des voitures qui étaient exposées à Gand et qui ne représentent qu’une toute petite partie des réserves de la collection Mahy. Collection Mahy qui est visible es deux lieux que nous avons déjà visités par le passé : le Musée du Cinquantenaire à Bruxelles et le Musée de l’Auto Mahymobiles à Leuze en Hainaut à deux pas deTournai.

Place aux photos :

Buchet C2, carrosserie maison, 4 cylindres, 1551 cm3, 1923

Le Renault qui servit à ramener bien des voitures trouvées un peu partout en France, pour nombre d’entre elles

Renault DM, carrosserie usine torpédo, 4 cylindres, 2120 cm3, 1913

Maserati A6G2000, carrosserie Allemano, 6 cylindres, 2000cm3, 1954

Mochet CM-125, carrosserie usine, 1cylindre, 125cm3, 1949

Voisin C24, carrosserie usine, 6 cylindres, 2994cm3, 1933

Mercedes 130 H découvrable, carrosserie usine, 4 cylindres, 1300cm3, 1934

Allard Monte-Carlo, carrosserie usine, V8, 5400cm3, 1953

Facel-Véga HK 500, carrosserie usine, V8, 5400cm3, 1960

Aston-Martin DB2 cabriolet, carrosserie usine, 6 cylindres, 2600cm3, 1959

Chrysler ST, carrosserie Ghia, V8, 5400cm3, 1955

Volkswagen 14A, carrosserie Hebmüller, 4 cylindres, 1131 cm3, 1950

Ford V8 Tudor, carrosserie usine, V8, 3662 cm3, 1937

Delahaye 135, carrosserie Van den Plas, 6 cylindres, 3557cm3, 1947

Delahaye 148L, carrosserie Oblin avec un curieux toit en plexi, 6 cylindres, 3557cm3, 1747

Delahaye 135MS, carrosserie Ghia-Aigle, 6 cylindres, 3557cm3, 1948

Alfa Romeo 6C/2500 SS, carrosserie Pininfarina, 6 cylindres, 2443cm3, 1949

Amilcar CGSS, carrosserie usine, 4 cylindres, 1076 cm3, 1927

Eh non, ce n’est pas une Bugatti …C’est une Maurice Badaroux, carrosserie Badaroux, 4 cylindres, 1500 cm3, 1927 avec un étrange écusson de calandre :

La suite dans le prochain article…

Eric Duriez nous a quittés

Nous avons appris le décès de Eric Duriez ce mercredi 15 Décembre 2021.

Eric au rallye des avant-guerre 2019

Eric Duriez, je le connaissais bien, ayant travaillé avec lui chez Roquette pendant quelques années et, l’appréciant, j’avais été ravi de le voir arriver au Tacot Club Calaisien en tout début d’année 2017. C’était un ancien collègue mais aussi un ami. Très rapidement il avait manifesté son souhait de faire partie du Comité du Club et avait été élu à l’Assemblée Générale 2018.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_0924.jpg
Eric à l’AG 2018

Eric était discret, efficace et fiable. Des qualités qui pouvaient ne pas être perçues immédiatement du fait de sa discrétion mais bien réelles. Il était très apprécié, aussi bien dans le milieu professionnel que dans la vie associative.

Il aimait la voiture ancienne et la pratiquait, n’hésitant pas à partir en vacances avec sa Primaquatre cabriolet ou à participer au Tour de Bretagne.

Il organisait depuis plusieurs années avec Cédric Cerouter et Jacques Lardeur notre Rallye des Avant-Guerre et il s’apprêtait à la préparation de l’édition 2022 que nous réaliserons à sa mémoire.

Le Tacot Club Calaisien présente ses plus sincères condoléances à ses deux fils et à tous ses proches.

Voici le faire-part de son décès :

Assemblée Générale 2021

Le 28 novembre a eu lieu l’assemblée générale ordinaire du Tacot Club Calaisien au Restaurant du Camping Les Argousiers à Oye-Plage.

L’assemblée était particulièrement nombreuse avec 55 membres présents ou représentés. Notre club compte à présent plus de 140 membres et ce nombre évolue favorablement d’année en année.

Après les rapports moral et financier de l’année 2021 qui furent approuvés, le programme 2022 fut annoncé. Il sera le suivant :

– Bourse d’échanges d’Audruicq : le 27 Février

– Journée Nationale F.F.V.E : le 24 Avril

– Salon du Poids Lourd : 6 et 7 Mai

– Rallye des Vieilles Sacoches : le 15 Mai

– Rallye d’Audruicq : le 6 Juin

– Rallye des Avant-Guerre : 25 et 26 Juin

– Des Lacs d’Orient à Colombey : du 4 au 9 Juillet

– Rallye des 2 Caps : le 21 Août

– Amble d’automne : les 24 et 25 Septembre

– Assemblée Générale : le 27 Novembre

Laurent Lambert, Benoît Oudar, Michel Truquet et Philippe Valton ont été élus au comité pour 3 ans.

Comme à chaque assemblée générale a été désigné le nouvel ambassadeur qui est Michel Dubernard dont la C3 apparaitra sur la page d’accueil du site du TCC, ainsi que sur la page Facebook dans quelques jours.

Après toutes ces émotions il était l’heure de l’apéritif et le repas ne tarda pas à suivre pour les 74 convives.

Décès d’un ancien membre : Mr Henri Bessodes

Monsieur Henri Bessodes a été membre du T.C.C pendant de nombreuses années. Il nous a quittés il y a quelques jours et ses funérailles ont eu lieu à Pihen les Guines jeudi 25 novembre. Il était agé de 97 ans et avait quitté le club il y a quelques années, ne pouvant plus se servir de ses voitures de collection.

Il était passionné par les Panhard et venait aux rallyes en Panhard 24 BT ou en DB Le Mans.

Nous présentons nos sincères condoléances à ses proches.

Concours TCC

Les gagnants de la 4ème série de photos sont Dominique Guillemant et Michel Courtois.

Il fallait reconnaître pour le 1er véhicule : une Tatra T87, carrosserie usine, animée par un V8 de 2970cm3 et date de 1943. Le second véhicule était une Mercedes 130H découvrable carrossée par Mercedes, motorisée par un 4 cylindres de 1300cm3 et date de 1934.

Bravo aux 8 gagnants