Les publicités du monde automobile (8)

Cet article est l’avant-dernier de la série et vous propose encore deux affiches de marques automobiles et quelques publicités d’accessoires ou produits utilisés par le monde automobile. La source de ces affiches est toujours le site Gallica de la BnF.

affiche pour les utilitaires Renault de 1921

On peut voir sur cette publicité dédiée aux utilitaires qu’en 1921 l’usage des bandages pleins était encore très répandu puisque seules trois des véhicules bénéficient de pneumatiques : l’auto-car, le fourgon de livraison et le tracteur porteur(bien sûr, pas sa remorque)

affiche des automobiles Anasagasti de 1914 par Berti

Les automobiles Anasagasti n’ont guère laissé de souvenirs car même l’encyclopédie Georgano ne mentionne pas la marque. La marque est argentine et elle est la première marque à en avoir produit en Argentine. La marque produisit des automobiles de 1912 à 1914; si vous souhaitez voir une survivante il vous faudra aller en Argentine à Buenos Aires au musée national d’aéronautique d’Argentine, une autre étant possédée par un club.Trois voitures ont été expédiées en Europe pour des compétitions dont le Tour de France automobile de 1912.

affiche pour les automobiles Bombay de1904

Cette société date de 1904 et était installée en Inde. On peut supposer qu’elle assurait l’importation de véhicules européens, plus particulièrement anglais, en Inde.

affiche pour les phares B.R.C de 1911 par Leonetto Cappiello

B.R.C était spécialisée dans les phares, qu’ils soient à acétylène ou électriques ( en 1911 ce sont les débuts des phares électriques).

affiche de la Coupe du Tsar de 1914
affiche pour les jauges Le Nivex de 1920 par Leonetto Cappiello

Le personnage porte sur la tête un exhausteur et tient à la main le nivex qui lui indique la quantité de carburant qui lui reste; à l’arrière on voit les bidons figurant le réservoir. Pour mémoire, l’exhausteur permettait de disposer le réservoir à l’arrière du véhicule et de diminuer les risques d’incendie liés aux réservoirs en charge situés au-dessus du moteur. L’exhausteur fonctionnait grâce à la dépression du collecteur d’admission et fut supplanté par les pompes mécaniques.

affiche pour les huiles Raoul Citroën

Mes recherches ont été vaines pour trouver un lien ou non avec André Citroën

affiche pour Equipneu de 1931 par Leonetto Cappiello

Cette société Equipneu n’a, semble-t-il, aucun rapport avec celle d’aujourd’hui.

affiche pour les roulements RBF de 1925

RBF est rachetée par SKF en 1911.

Les publicités du monde automobile (7)

Ce septième article sur les publicités du monde automobile vous permettra encore de découvrir les affiches de 2 marques automobiles et 6 publicités pour des accessoires ou des consommables pour nos chères automobiles. Toutes ces affiches sont extraites de Gallica, site internet de la BnF.

affiche pour la marque Mitchell de 1910

La marque Mitchell est une marque américaine active de 1903 à 1923.

affiche pour le V.L333 de Mathis de 1946

La société Mathis commença ses activités en 1903, mais ce fut plutôt du négoce et les vrais premiers véhicules de construction Mathis datent de 1910. Située à Strasbourg, la marque ne devient française qu’à l’issue du premier conflit mondial. Ses activités cessent en 1950. Le véhicule présenté sur l’affiche est la Mathis 333 qui n’exista qu’au stade de prototype : c’était un véhicule à 3 roues, traction avant, carrosserie conçue par Jean Andreau avec un moteur de 707cm3. L’Etat n’autorisa pas Mathis à produire ce véhicule, il faut se souvenir que toute la production automobile française de l’immédiat après-guerre était régie par le plan Pons.

affiche pour la Vaporine de 1898 par Eugène Louis Le Mouel

Eugène le Mouel était un illustrateur, écrivain et poète français. La Vaporine était l’une des nombreuses marques d’essence vendues en bidons.

affiche pour le concessionnaire Alphonse Eldin de 1898 par Henri Gray

Henri Gray était le pseudonyme de Henri Boulanger, illustrateur, caricaturiste, affichiste….Quant à Alphonse Eldin, il a aussi été associé à Monsieur Lagier pour construire les Eldin-Lagier, marque éphémère de la région lyonnaise qui fut l’un des berceaux de l’automobile française. Mais cette affiche fait référence aux activités de Alphonse Eldin en tant qu’agent de Peugeot, Léon Bollée. Il représenta aussi De Dion Bouton et Amédée Bollée.

affiche pour les Fonderies et Ateliers de Construction à Herstal de 1895

Herstal, en Belgique, était aussi le site de construction de FN, Saroléa et Gillet Herstal, tous constructeurs de motocyclettes et aussi d’automobiles pour FN.

affiche pour le Grand Garage du Pont Neuf de 1900 par Albert Guillaume

Albert Guillaume était un peintre et affichiste français. On voit grâce à cette affiche que, dès les débuts de l’automobile, il était possible de louer des véhicules à la journée.

affiche pour la Benzo essence de 1900 par Jules Cheret

Jules Chéret est un peintre et lithographe français. Benzo Moteur est une autre marque de carburants, bien sûr vendus en bidons.

Les publicités du monde automobile (5)

Ci-dessous vous trouverez la 5ème série de publicités du monde automobile, trouvées sur le site Gallica de la BnF. Comme les précédentes séries, elle est composée d’affiches de marques automobiles mais aussi de marques d’accessoires.

affiche pour les les automobiles Clément de 1901

A l’époque de l’affiche, les automobiles Clément étaient construites à Levallois-Perret. A partir de 1903 elles seront essentiellement produites à Mézières et porteront alors le nom de Clément-Bayard

affiche pour la marque Bellanger de 1921 par Leonetto Cappiello

Les automobiles Bellanger étaient produites à Neuilly sur Seine et l’activité s’étala de 1912 à 1925.

affiche pour les automobiles La Buire de 1922

Marque lyonnaise, les La Buire furent construites de 1904 à 1930. La plus grosse cylindrée a atteint 13,6l (voiture de course).

affiche pour la Berliet 944 de 1932

Encore une marque lyonnaise, Berliet que nous avons déjà vue dans l’article n°3

affiche pour les jantes Vinet de 1900 par Jules Alexandre Grün

Grün est un affichiste et illustrateur français. Les jantes Vinet n’ont guère laissé de souvenirs, pourtant la marque, dès 1900, produisait des jantes amovibles.

affiche pour les carburateurs Lacharnay de 1922 par Mich

Lacharnay était une marque lyonnaise

affiche pour Michelin de 1912 par O’Galop

O’Galop était le pseudonyme de Marius Rossillon, affichiste et dessinateur humoristique d’origine lyonnaise. Pour Michelin, il faudrait un livre complet pour en conter l’histoire qui débuta en 1889.

Lettre information 01/2021 F.F.V.E.

Vous trouverez ci-dessous la lettre d’information 01/2021 de la F.F.V.E. concernant les ZFE, grand sujet du moment. Je vous la laisse parcourir. Il semble que d’autres associations se créent dans le but d’obtenir l’exonération de toute restriction pour tous les véhicules de plus de 30 ans, qu’ils soient en carte grise de collection ou en carte grise normale. Certes, cela peut sembler séduisant mais la division de notre mouvement en plusieurs chapelles me semble dangereux et je pense qu’aujourd’hui la F.F.V.E. est la mieux placée pour nous défendre.

Voici la lettre envoyée par la F.F.V.E :

Lettre d’information
N°01/2021
Boulogne-Billancourt le 3 février 2021


Chers amis collectionneurs,
Comme vous le savez, l’enjeu majeur pour notre Fédération, en cette période
troublée, est avant tout d’assurer l’avenir de nos véhicules de collection dans la jungle
des menaces règlementaires.
Depuis la loi d’orientation des mobilités (loi LOM) de décembre 2019, nous
travaillons au quotidien pour obtenir une dérogation aux restrictions de circulation
prévues dans les futures zones à faibles émissions mobilité (ZFEm), au profit des
véhicules détenteurs d’un certificat d’immatriculation de collection (CIC).
Onze Métropoles sont tenues de délimiter en 2021 une ZFEm à l’intérieur de
leur territoire et de définir les restrictions de circulation qui y seront applicables. Nos
véhicules ne sont pas éligibles aux vignettes CritAir et risquent donc, sauf dérogation
spécifique, de se voir interdits de circulation et même de stationnement dans ces
zones.
Or ils ne représentent, dans chacune de ces zones, que moins de 0,5% du parc.
Ils roulent 15 fois moins que la moyenne et sont, en grande majorité, très faiblement
émetteurs de microparticules. De ce fait leur interdiction n’aurait aucun effet mesurable
sur l’amélioration de la qualité de l’air mais porterait une atteinte grave au patrimoine
industriel inestimable qu’ils représentent et aux activités de toutes natures qu’ils
génèrent.
Je vous rappelle que nous avions obtenu gain de cause, en 2016 et 2019, dans
les quatre « zones à circulation restreinte » préexistantes (Paris, Grand Paris,
Grenoble et Lyon), et chacun a pu depuis y circuler sans entrave. Nous faisons tout
pour parvenir au même résultat cette année.
Pour cela, nous avons rencontré chacune des onze métropoles concernées et
j’ai le plaisir de vous communiquer une excellente nouvelle, qui fera, nous l’espérons
tâche d’huile : Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris qui regroupe 79
communes, nous a confirmé qu’il proposera à son assemblée délibérante l’exonération
des restrictions de circulation aux véhicules de collection dans sa ZFEm. C’est un
premier grand pas dans une zone plus que symbolique ! Les contacts que j’ai eus avec
les dix autres métropoles sont également très encourageants. C’est dans le courant
de cette année que chacune prendra sa décision.

Mais il ne s’agit là que d’une première vague. De nombreuses autres
collectivités, qui n’y sont pour l’instant pas tenues, s’apprêtent à faire de même. Un
projet de loi en préparation imposerait une ZFEm dans chaque agglomération de plus
de 150 000 habitants. Si tel était le cas, nous continuerions bien sûr notre action sur
le terrain auprès de chacune de ces dizaines de collectivités territoriales. Mais nous
cherchons parallèlement, dès à présent, à faire bouger les lignes.
L’exemple à suivre nous vient d’Allemagne qui a appliqué la directive
européenne sur la qualité de l’air dès 2008, et compte aujourd’hui plus de 60 ZFE.
Dans ce pays pourtant très décentralisé, l’Etat fédéral a imposé l’exonération
de toute restriction de circulation pour les véhicules de collection et créé pour eux une
immatriculation spécifique, avec une lettre H figurant sur la plaque d’immatriculation.
Le système fonctionne parfaitement depuis 12 ans.
Nous avons demandé au Gouvernement que soit instaurée une réglementation
similaire en France, et poursuivons nos démarches en ce sens.
Dans le même temps, ce projet de réforme a reçu un écho tout particulier auprès
du Parlement. En effet, deux propositions de loi identiques ont été récemment
déposées sur les bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale par le sénateur Jean-
Pierre Moga et le député Yannick Favennec-Bécot. Ces textes prévoient l’exonération
des restrictions de circulation pour les véhicules en CIC et la création d’une vignette
gratuite « collection » qui serait apposée sur le pare-brise, comme une vignette CritAir.
Plus de cent cinquante parlementaires ont co-signé ces propositions de loi qui
concilient protection de l’environnement, préservation de notre patrimoine industriel et
reconnaissance d’une filière professionnelle reposant en grande partie sur la
transmission des savoirs par l’apprentissage.
Voyant l’intérêt que ces propositions de loi ont suscité chez leurs collègues,
Jean-Pierre Moga et Yannick Favennec-Bécot ont créé L’Amicale Parlementaire des
Véhicules de Collection, association trans-partisane et bi-camérale de soutien à nos
activités. La FFVE a évidemment accueilli avec enthousiasme cette initiative.

Je souhaite enfin remercier les institutions suivantes, qui, à l’unanimité, ont
approuvé nos positions, mandaté la FFVE pour les défendre auprès des pouvoirs
publics et qui soutiennent nos démarches :
• Le Comité des Constructeurs Français Automobile (CCFA)
• Le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), Véhicules
Historiques
• La Fédération Française de Motocyclisme (FFM)
• La Fédération Française du Sport Automobile (FFSA)
• L’Automobile Club de France (ACF)
• L’Automobile Club de l’Ouest (ACO)
• L’Automobile Club de Monaco (ACM), Commission Historique
• La Fédération Internationale des Véhicules Anciens (FIVA)
• La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), Commission Historique.
Nous sommes très fiers de cette confiance, c’est une grande responsabilité, et
nous avons aussi besoin du soutien de chacun de vous pour convaincre les élus dont
vous êtes proches de la justesse de notre cause.
Très cordialement
Jean-Louis Blanc
Président de la FFVE
Consulter les propositions de loi :
PPL de Yannick Favennec-Bécot : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3665_proposition-loi
PPL de Jean-Pierre Moga : https://www.senat.fr/leg/ppl20-174.html

Les publicités du monde automobile (6)

Voici le 6ème article qui vous présente des publicités de différentes marques automobiles, mais aussi d’accessoires ou produits utilisés dans le monde de l’automobile des années 1890 à 1940. La source utilisée pour les illustrations est Gallica, site internet de la BnF (Bibliothèque nationale de France).

affiche pour la marque Delage de 1927

Delage, constructeur bien connu de voitures de haut de gamme fut en activité de 1905 à 1954. La marque fut rachetée par Delahaye en 1935 et disparut avec Delahaye.

affiche pour la marque Majola de 1929 par Mich

La marque Majola est une marque française et fut active de 1911 à 1928. Elle produisit dès les débuts des moteurs à arbre à cames en tête. A partir 1920 les Majola étaient produites par Georges Irat.

affiche pour La marque Citroën de 1927 par Mich

affiche pour la marque de produits d’entretien Lynx de 1940

La marque Le Lynx Jaune n’a pas laissé de traces dans la littérature autre que cette publicité.

affiche pour la marque Michelin de 1913 par O’Galop

On ne présente plus Michelin, ni O’Galop qui a eu droit à quelques mots dans l’article n°5.

affiche pour les carburateurs Claudel de 1925 par Mich

Dès 1904, Claudel est connu pour ses carburateurs. Preuve en est l’édition d’un fascicule en 1904 baptisé : Le Carburateur Claudel, précédé d’une théorie générale sur la carburation, par M. H. Claudel. Dans les années 20, des carburateurs Claudel équipaient des Citroën, des Amilcar…

affiche pour les pneumatiques Continental de 1913 par Mich.

ZFE : information encourageante

Nous venons de recevoir un mail de la F.F.V.E., plus précisément de son président Jean-Louis Blanc, nous annonçant que le Grand Paris considérait que la ZFE n’amènerait aucune restriction pour les véhicules de collection (donc ceux immatriculés en véhicules de collection). Il nous reste à espérer que les autres métropoles suivront la même ligne.

Voici le texte du mail de Jean-Louis Blanc :

 
Chers amis adhérents,  

Comme vous le savez, l’enjeu majeur pour notre Fédération, en cette période troublée, est avant tout d’assurer l’avenir de nos véhicules de collection dans la jungle des menaces règlementaires.
J’ai le plaisir de vous communiquer une excellente nouvelle, qui fera, nous l’espérons tâche d’huile : Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris qui regroupe 79 communes, vient de m’écrire pour me confirmer que les véhicules de collection seront exonérés des restrictions de circulation dans sa ZFE. C’est un premier grand pas que nous venons de franchir, dans une zone plus que symbolique !   Les contacts que j’ai eus avec toutes les autres métropoles concernées sont encourageants.
Dans le même temps, 150 parlementaires, députés et sénateurs, ont déposé, sur notre suggestion, une proposition de loi parlementaire, la même dans les deux Assemblées ce qui est très rare, pour instaurer en France un régime analogue à celui qui fonctionne parfaitement depuis 12 ans en Allemagne : exonération des restrictions de circulation dans les ZFE (il y en a 60 en Allemagne), et vignette de pare-brise gratuite pour les véhicules exonérés.
Nous avons besoin du soutien de chacun de vous pour convaincre les élus dont vous êtes proches de la justesse de notre cause : nos véhicules ont tous été produits avant les normes CritAir .Ne pas prévoir de dérogation pour eux, revient à interdire leur circulation et même leur présence dans les ZFE. Or les interdire n’aurait aucun effet mesurable sur l’amélioration de la qualité de l’air : ils ne représentent que 0,5% du parc, roulent en moyenne 15 fois moins que les autres, et émettent très peu de micro particules. Mais en revanche l’effet serait désastreux sur la conservation du précieux patrimoine qu’ils constituent, fruit d’une histoire industrielle plus que centenaire, sur les 20 000 emplois qu’ils font vivre et sur les manifestations qu’ils animent.   Bien amicalement,  
    Jean-Louis Blanc
Président de la FFVE  

les ZFE : info FFVE

La F.F.V.E vient de nous envoyer un petit message avec un lien vers une interview de son président concernant les Z.F.E (Zones à Faibles Emissions). L’interview dure 32 minutes.

En voici le texte du message de la F.F.V.E

Mesdames, Messieurs, Chers amis

Dans la continuité des actions menées par la FFVE, nous vous invitons à visionner la vidéo réalisée par le média PETITES OBSERVATIONS AUTOMOBILES, en ligne depuis hier soir. Jean-Louis Blanc répond aux questions de Renaud Roubaudi sur l’actualité des ZFE.

Voeux pour l’année 2021

Le Tacot Club Calaisien vous présente tous ses voeux pour l’année 2021, qu’elle vous apporte santé, joie et bonheur.

Nous espérons pouvoir vous présenter dans peu de temps notre programme 2021.

En attendant, vous pouvez peut-être améliorer cette proposition de force motrice pour la proposer à tous ceux qui prônent la fin de l’automobile. Elle est issue d’une revue satirique  » Le Pêle-Mêle » du 3 Janvier 1926 et la source est le site internet Gallica de la BnF

Les publicités du monde automobile (4)

Ce quatrième article sur les publicités automobiles vous présente à la fois des publicités de marques automobiles (toutes disparues aujourd’hui) mais aussi d’accessoires automobiles. Ces publicités sont issues comme les précédentes du site Gallica de la BnF.

affiche de 1926 pour la marque Cottin & Desgouttes de Jean d’Ylen

Jean d’Ylen est un peintre, illustrateur et affichiste français qui réalisa de nombreuses publicités, en particulier pour la marque Shell.

Quant à Cottin & Desgouttes, il s’agit d’un constructeur lyonnais actif entre 1905 et 1933. Dès 1923, ce constructeur sortit des moteurs à 3 soupapes en tête par cylindre. Mais il est surtout connu pour la  » Sans Secousse » sortie en 1927et baptisée ainsi car elle était dotée d’une suspension indépendante sur les 4 roues par ressorts transversaux.

affiche de 1930 pour la marque Rosengart

Rosengart n’a pas besoin d’être présentée. Nous connaissons la marque d’autant que ses premiers modèles sont construits sous licence Austin, et c’est encore le cas pour cette 5CV figurant sur l’affiche de 1930. La marque produisit des véhicules de 1928 à 1955.

affiche de la Fabrique Nationale d’Armes

L’année de l’affiche n’est pas précisée mais elle est des toutes premières années du XXème siècle compte tenu de l’aspect de la voiture présentée. La Fabrique Nationale d’Armes est une société qui, bien sûr, fabriquait des armes mais elle fut aussi le constructeur automobile qui eut la plus longue existence en Belgique puisque son activité alla de 1899 à 1936.

affiche de la marque Herald

La marque Herald fut active de 1901 à 1906. Elle était installée à Levallois-Perret.

affiche de la société Fourmentin de 1901

Dès les débuts de l’automobile des sociétés, suffisamment importantes pour se faire faire des affiches, ont offert tous les services autour de l’automobile : vente, achat, échange, réparation, remisage, entretien..

affiche pour la marque DOUHA-DOR de 1931 par Leonetto Cappiello

Nous retrouvons encore Leonetto Cappiello. La société Douha-Dor était une société belge spécialisée dans les équipements de freinage.