Salon Poids Lourd

Le Salon du Poids Lourd d’Audruicq a eu lieu les 6 et 7 Mai.

Ce salon est organisé conjointement par la FNTR (Fédération Nationale des Transports Routiers) et le TCC. Il ne reste plus que 3 salons en France dédiés aux véhicules utilitaires et aux poids lourds, ce qui fait la force de ce salon qui a accueilli, selon les derniers décomptes, environ 5000 personnes. Il s’agissait de la 19ème édition et on y trouvait 70 exposants du métier du transport au sens large.

Mais plutôt que de longs discours, voici les photos.

Tout d’abord, celles de l’installation qui a nécessité, entre autres, le montage d’un chapiteau de plus de 2000m2.

Il fallait bien sûr assurer un peu l’intendance pendant ces journées de préparation. Le beau temps aidant, il fut même possible de manger dehors. Il faut remercier ces dames du TCC qui ont assuré ce service.

Le vendredi à 14h00, c’était l’heure de l’inauguration suivie de la visite des officiels, en voici les images :

Cette visite officielle fut aussi l’occasion d’une rencontre entre Madame la Maire d’Audruicq, Madame Nicole Chevalier, David Sagnard président de la FNTR Pas Calais et Guy Manier. Guy Manier est le président du Tacot Club Calaisien qui créa le 1er Salon du Poids Lourd avec la collaboration très active de Mr Robert Carpentier dont David Sagnard est le gendre, mais aussi de Mr Jean Faroux et de la municipalité d’Audruicq.

Madame Nicole Chevalier, maire d’Audruicq. Mr David Sagnard président de la FNTR Pas de Calais. Guy Manier président du TCC lors de la création du 1er Salon.

Le salon étant inauguré, les visiteurs purent profiter des stands, des animations et de rencontrer tous les professionnels du métier que ce soit en ventes de véhicules, de pièces, en formation, assurances…

La J.N.V.E 2022

La Journée Nationale des véhicules d’Epoque s’est déroulée dimanche 24 Avril et comme chaque année le TCC avait invité tous les collectionneurs à venir au rassemblement programmé sur la place d’Audruicq.

Le beau temps étant de la partie, ce furent plusieurs dizaines de voitures qui se sont stationnées sur la place d’Audruicq entre 9h00 et 12h00. Certaines ne sont restées que peu de temps et d’autres ont profité du soleil printanier toute la matinée. Le panel de voitures allait des années 20 au début des années 90, mais le plus simple, regardez les photos. La diversité était de mise.

La Bourse d’Audruicq 2022

Le Tacot Club Calaisien a renoué avec la tradition en ouvrant les portes de sa traditionnelle bourse d’échanges ce dimanche 27 Février pour sa 28ème édition.

L’année 2020 avait été marquée par une tempête et l’année 2021 la bourse n’avait pas pu avoir lieu pour cause de pandémie. Cette année, le soleil luisait et, même s’il fallait respecter les consignes sanitaires, la rencontre a pu se faire. Bien entendu, il fallait avoir son passe vaccinal et porter le masque, mais ces contraintes sont bien légères par rapport aux interdictions.

Le public l’a bien compris et les visiteurs étaient ravis d’être là, de retrouver les amis, de parler des projets, des achats, des restaurations en cours. Ce sont un peu plus de 2000 visiteurs qui ont franchi l’entrée.

Le thème de l’exposition de cette année était les youngtimers. Le plateau se trouvait donc constitué de voitures ayant entre 20 et 40 ans et représentait tout autant des populaires que des voitures plus prestigieuses, c’est ainsi qu’on pouvait admirer une Jaguar XJ40, une Peugeot 205 GTI, une Renault 15, une Fiat Panda, une Rover 75, une Citroën LN, une Talbot Samba, une BMW Z3, une Peugeot 306, une Renault 19, une Citroën AX GT, une Austin Mini.

Les stands de pièces, de documentation, d’accessoires, de miniatures remplissaient les salles, mais aussi le parking extérieur devant la salle, offrant aussi des vêtements et couvre-chefs d’époque. Des professionnels étaient aussi présents, tels un sellier, un peintre qui offre des prestations de lustrage…, des marchands de produits d’entretien … D’autres clubs profitaient d’un espace dans l’enceinte de la bourse.

Les amateurs arrivant avec un véhicule de collection bénéficiaient d’un parking dans l’enceinte de la manifestation et ce parking constituait en lui-même une exposition tant les modèles étaient variés et nombreux. Plus de 200 voitures de collection se sont partagées ce parking.

Il faut saluer le travail accompli par tous les bénévoles, sans oublier ceux qu’on voit un peu moins parce qu’ils ou elles oeuvrent dans les cuisines ou à l’abri des regards.

L’année est lancée et nous passerons bientôt aux rallyes…