Rallye en Grande-Bretagne

Comme tous les ans, nous avons prévu de passer un week-end en Grande-Bretagne. Cette année, nous irons dans le Kent et dans l’East Sussex les 5 et 6 août.
Cela peut sembler lointain, mais les réservations d’hôtellerie sont tendues en Grande-Bretagne. C’est pourquoi, il nous faut nous y intéresser dès à présent.

Le point d’orgue de ce week-end sera le Weald of Kent Steam Rally : manifestation centrée sur les machines à vapeur : fixes ou mobiles, mais aussi voitures anciennes, tracteurs anciens, camions anciens, moteurs fixes…Pour plus de détails, voir le site internet : https://wealdofkentsteamrally.co.uk

Vous trouverez le programme complet dans le courrier figurant dans le lien suivant :

Prewardays à Courtrai

Après une première exposition en 2019 suivie de deux annulations en 2020 et 2021 pour cause de COVID, Prewardays a eu lieu le week-end des 9, 10 et 11 décembre. Que trouve-t-on à Prewardays? Des voitures de collection, bien entendu, mais seulement des avant-guerre.

L’exposition est un musée éphémère de tout ce qui a roulé avant 1940 et ce depuis les origines, vous pourrez le voir au travers des photos. Combien de voitures? Je n’ai pas compté mais de l’ordre de 150. Des françaises (en majorité des avant-première guerre), des américaines, des anglaises, des allemandes, des italiennes et bien sûr quelques belges : Impéria, FN, Minerva.

La Croix-La Nef 1902

Moon Diana 1928

Calcott 1914

Steyr

Fiat 1913

Minerva 1913

Un plateau de voitures assez inhabituel avec son lot de raretés et de marques confidentielles, voire totalement inconnues : Aché Frères, Mototri Contal, E.J Brierre, La Nef La Croix, d’Aoust, Lurquin Coudert, Prunel, Réo, Calcott, Phebus, Nagant-Godron et sans doute d’autres que je n’ai pas notée…

Lurquin Coudert 1907

Les voitures proviennent de clubs belges, mais aussi de vendeurs professionnels belges, allemands… La collection Mahy, visitable aux musées de Leuze et au Palais du Cinquantenaire à Bruxelles, expose un ensemble de voitures dans leur jus, dans le même esprit que ce qui s’était fait l’an dernier à Gand.

Collection Mahy

Il y a largement de quoi faire son marché. Une partie bourse assez peu développée complète l’exposition. De quoi passer un bon moment et de rencontrer des têtes connues et de pouvoir bavarder un peu.

Cliquez sur l’image pour voir l’album photos de la manifestation

Classic cars show Bruxelles

Après trois années d’interruption comme la plupart des salons, Classic Car show a eu lieu à Bruxelles le week-end des 19 et 20 novembre.

Lancia Astura 1936

Le thème principal était la marque Ferrari, je ne vous en parlerai pas car je ne connais pas vraiment les productions de la marque de Maranello. Je ne doute pas que certains modèles exposés étaient des pièces de prestige.

Lancia Aurelia B24

Alfa Roméo 1900 CCSS Ghia 1954

Ce focus sur Ferrari a fait que l’ensemble du salon a fait le choix de mettre en valeur des voitures italiennes et cela a donné un plateau riche en Alfa Romeo, Lancia et bien sûr Fiat…et là je peux vous dire qu’il y avait de belles pièces et vous en aurez un petit aperçu dans les photos…

Ferrari 195 Vignale 1949

Par contre les françaises étaient rares et hormis quelques Citroën et quelques Peugeot, les autres marques étaient très peu présentes.

Peugeot 504 avec 7800km d’origine

Le club Volvo avait amené 3 modèles bien peu connus chez nous : une PV 52 1938, une PV54 1939 et une PV 60 1946.

Volvo PV50 1938

La partie bourse, comme dans la plupart des salons, est peu fournie, hormis quelques vendeurs de miniatures et vendeurs d’outillages. Pour les pièces, quasiment rien. Les bourses telles que celle du TCC ont leur place pour compenser, ne nous en plaignons pas.

Cliquez sur la photo pour voir l’album photos de la manifestation

Assemblée Générale 2022

Le dimanche 27 novembre a eu lieu l’Assemblée Générale ordinaire du Tacot Club Calaisien au restaurant Le Mas Fleuri à Louches.

Dans l’assistance nous avions le plaisir d’accueillir quatre amis de Grande-Bretagne, membres du T.C.C et membres du PWA 7 avec lequel nous sommes jumelés, et l’un de nos membres était venu en Citroën B14 de 1928 depuis Lille. Qui osera dire qu’il est compliqué de rouler en avant-guerre?

L’assemblée était particulièrement nombreuse et la réunion s’est déroulée sereinement. Le club se porte bien. Les manifestations, que ce soient la Bourse ou le Salon du Poids Lourd mais bien entendu aussi les rallyes, ont émaillé l’année et ont eu des retombées positives pour le Club. Le nombre de membres du club est stable à 140 membres. Après l’adoption des rapports moral et financier, il était l’heure de se projeter sur l’année 2023, dont voici le programme :

  • Bourse d’échanges à Audruicq 26 Février
  • Journée Nationale des Véhicules d’Epoque 30 Avril
  • Rallye des Vieilles Sacoches 8 Mai
  • Rallye d’Audruicq 29 Mai
  • Rallye des Avant-Guerre 24 et 25 Juin
  • Journée Guinguette à Longuenesse 14 Juillet
  • Rallye des 2 Caps 20 Août
  • Rallye de Grande-Bretagne date à définir
  • Amble d’Automne 16 et 17 Septembre
  • Assemblée Générale 26 Novembre

Les élections pour le renouvellement d’une partie du comité ont vu la nomination de :

  • Bancquart Eric
  • Debove Bruno
  • Roussel Yves

L’Assemblée Générale est aussi l’occasion de nommer l’ambassadeur du club pour l’année suivante : pour 2023 c’est Patrick Briche qui a été mis à l’honneur. Ce sont donc ses voitures qui ornent le calendrier du TCC pour l’année prochaine et dans quelques jours sa Rosalie ornera la page d’accueil du site internet.

Cette année, nous avons souhaité marquer les 80 ans de notre ex-président Guy Manier et, à cette occasion, il reçut un cadeau à consommer avec modération et un bouquet de fleurs fut offert à son épouse Annick.

Toute assemblée générale se termine, bien entendu, par un repas qui se prolongea jusqu’en fin d’après-midi pour les 80 convives réunis.

Cliquez sur le montage photo pour accéder à l’album photos de la manifestation

Résultats concours 2022

La 3ème session du concours a pour gagnants Jean-Marie Fuchs et Michel Courtois.

Les réponses attendues étaient les suivantes :

  • 1ère photo : marque Runge, motorisation : 4 cylindres à plat, matériau construction : aluminium, année : 2019
  • 2ème photo : marque de la base : Cadillac, apparaît dans les 3 films : SOS Fantômes, SOS Fantômes 2, SOS Fantômes l’Héritage, année : 1959, années sorties films : 1984, 1989 et 2022

A l’exception de la Bucciali, les autre voitures sont visibles au musée Petersen à Los Angeles.

Concours 2022

Comme annoncé par mail, voici le premier jeu de notre concours.

Ce concours est réservé aux membres du TCC et 3 fois, à 2 semaines d’intervalle, paraîtront les photos de 2 voitures. A chaque fois, il y aura 2 gagnants : les personnes qui auront donné le plus rapidement par mail à tacotclubcalaisien@yahoo.fr les bonnes réponses.

Si 7 jours après la parution des photos, il n’y a de réponse totalement exacte, ce seront les 2 réponses les plus complètes qui seront considérées comme gagnantes. Les gagnants seront prévenus par mail et ils seront exonérés de leur cotisation pour l’année 2023.

Voici la 1ère photo :

Questions :

Marque :

  • Duesenberg
  • Isotta Fraschini
  • Daimler
  • Bucciali

Motorisation :

  • V8
  • 8 cylindres en ligne
  • U16
  • V6

Année construction :

  • 1927
  • 1929
  • 1930
  • 1931

Modèle :

  • DE36
  • SJ
  • TAV 8
  • TAV 3

Voici la 2ème photo :

Questions :

Marque :

  • Cadillac
  • Tucker
  • Chevrolet
  • Lincoln

Motorisation :

  • V8
  • 8 en ligne
  • 6 en ligne
  • 6 cylindres à plat

Années de production :

  • 1946 à 1953
  • 1947 à 1952
  • 1945 à 1950
  • 1947 à 1949

Nombre d’exemplaires produits :

  • 51
  • 103
  • 506
  • 1203

Nous attendons vos réponses par mail à tacotclubcalaisien@yahoo.fr

Amble d’automne 2022

L’Amble d’automne qui clôture l’année 2022 pour ce qui est des rallyes du Tacot Club Calaisien a eu lieu ce week-end.

Ce rallye est traditionnellement l’occasion de faire une rencontre entre le PWA7 et le TCC. Le PWA 7 est le club anglais avec lequel le TCC est jumelé depuis plus de 30 ans. Cette année encore, pas moins de 10 équipages venant de Grande-Bretagne étaient au rendez-vous. Du côté français il y avait entre quinze et vingt voitures selon les moments, l’ensemble du programme étant à la carte.

Le samedi matin, une route un peu longue emmena toute la troupe en banlieue de Lille pour visiter le Musée de la Fête Foraine, musée ayant ouvert ses portes il y a peu de temps. Quelques explications en entrée en matière puis ce furent les manèges : la chenille, les chevaux de bois … et grands et petits s’amusèrent. Il y eut aussi le stand de tir, le jeu du tiercé qui eurent beaucoup de succès, tout cela en écoutant quelques airs de musique égrenés par les orgues.

Après la pause restauration, une autre visite fut celle de l’AMITRAM qui, comme son nom l’indique fort bien, est une association qui s’intéresse aux trams anciens et c’est à bord de deux vénérables motrices des années 1910 que la promenade eut lieu. Ces deux motrices circulaient sur les lignes Lille-Roubaix et Lille-Tourcoing, ligne baptisée Mongy du nom du concepteur de cette ligne.

Le dimanche, la météo fut un peu plus capricieuse mais le programme a néanmoins pu se dérouler normalement. Le matin, c’est l’Hôtel de Ville de Saint-Omer et plus particulièrement le théâtre qu’il abrite qui fut l’objet de la visite. Bien sùr, nous avons admiré ce théâtre à l’italienne mais mous en avons visité aussi les parties usuellement cachées. Quelques kilomètres et il fallait se restaurer, ce fut l’occasion de goûter un très bon waterzoï.

L’après-midi les équipages partirent vers Gravelines pour visiter l’espace Tourville où se construit une réplique d’un vaisseau de guerre de l’époque de Louis XIV. Le bateau a été nommé le Jean-Bart en mémoire du célèbre corsaire de l’époque de Louis XIV natif de Dunkerque. et son chantier a démarré il y a 20 ans. L’un des charpentiers de l’association nous a expliqué que le projet s’étalera sur les 10 prochaines années encore….Après ce long week-end il était temps pour chacun de reprendre le chemin du retour.

Pour voir l’ensemble des photos du rallye, cliquez sur les photos ci-desous.

Rallye de Grande-Bretagne

Quatre équipages du Tacot Club Calaisien sont allés passer les 14 et 15 août dans le Kent.

Parmi ces 4 équipages, 2 n’avaient jamais conduit en Grande-Bretagne et tout s’est très bien passé et ils sont prêts à récidiver.

La traversée avec la P&O s’est vue retardée de près d’une heure le dimanche matin mais cela ne perturba pas l’organisation car il y avait suffisamment de marge dans le programme.

La route emmena les équipages jusqu’à Hythe qui était le point de rencontre avec nos amis anglais au nombre de 4 équipages également mais aussi le point de départ de la promenade à bord du RH&DR railway, train à vapeur qui a 95 années d’existence et qui rejoint Hythe à Dungeness par un parcours d’environ 22km. L’écartement des voies est de 380mm et les voitures et motrices sont à l’échelle.

La météo nous a permis de faire une promenade très agréable. Nos voitures nous ont ensuite emmenés à Tenterden au White Lion où nous attendaient le gîte et le couvert. La soirée fut chaleureuse et la barrière de la langue ne posa guère de problèmes aux convives.

Le lendemain matin, une promenade d’environ 50km a permis de découvrir les routes étroites et bordées de haies et d’arbres qui parfois forment un tunnel couvrant la route, et nous amena à Penshurst Place pour y visiter ce manoir dont l’essentiel remonte au XIVème siècle. Après un café de bienvenue, la visite se fit en 2 groupes, l’un en langue anglaise, l’autre en français, et nous avons ainsi pu découvrir l’histoire de la famille Sidney qui possède ce manoir depuis 1552 et y découvrir aussi des objets décoratifs et des meubles de très belle facture des 16ème et 17ème siècles.

Après cette visite un repas était réservé dans un restaurant situé dans le village et le début d’après-midi permit de découvrir une partie des jardins du manoir qui sont réputés pour leur beauté.

A 15h00, il était temps de se séparer de nos amis anglais, que nous retrouverons à l’Amble d’automne dans quelques semaines, et de reprendre la route vers Douvres. Les 100km se sont faits en grande partie, là encore, par de jolies routes sinueuses comme il convient à nos voitures anciennes qui se sont trouvées toutes quatre à l’heure sans aucun incident pour l’embarquement à Douvres.