L’automobile et l’alcool (1)

Non, nous n’allons pas parler de l’alcool au volant mais de l’utilisation de l’alcool comme carburant.

Ce sujet qui, pour la plupart d’entre nous, semble être un sujet relativement récent est en fait un sujet très ancien puisque, déjà en 1902, il y eut un grand concours dont le but était de promouvoir l’usage de l’alcool pour tout ce qui utilisait un moteur à explosion : voitures, voiturettes, canots, véhicules industriels…. Il n’y a de nouveau que ce qui a été oublié (maxime qui a figuré pendant  de nombreuses années en tête de première page de l’un de nos hebdomadaires favoris : La Vie de l’Auto). Ce concours était organisé par le ministère de l’Agriculture.

Gillet Forest 2  Gillet-Forest (source Gallica)

motocycle Clément  motocycle Clément (source Gallica)

Les articles concernant ce qui fut appelé Le Circuit du Nord sont parus dans le journal l’Auto-Vélo, hebdomadaire qui parut de 1900 à 1944, s’appelant l’Auto à partir du 16 Janvier 1903. Tous les articles sont disponibles sur le site Gallica de la BnF (Bibliothèque Nationale de France). Les articles se sont étalés du début de l’année 1902 jusque fin mai 1902, sachant que l’épreuve était baptisée : Le Circuit du Nord car il se déroulait au Nord de Paris, les points les plus extrêmes étant : Boulogne sur Mer au Nord, Paris au Sud, Dieppe à l’Ouest et Châlons en Champagne (alors appelée Châlons sur Marne) à l’Est. Il y avait une épreuve portant sur la vitesse, une autre sur la consommation, un itinéraire véhicules industriels et une épreuve pour les bateaux.

Les photos des véhicules qui paraitront fans les différents articles sont de 1902 mais ne sont pas de cette épreuve. Elles sont toutes de source Gallica.

12 05 112 05 2Source Gallica, l’Auto Journal du 12/05/1902

Nous regarderons essentiellement l’aspect automobile et je vous épargnerai tous les articles faisant état de la préparation de la manifestation. Celle-ci se clôture par une exposition du 24 Mai au 1er Juin et qui a lieu à la Galerie des Machines qui est un monument parisien, construit pour l’Exposition universelle de Paris de 1889 et démoli en 1909 situé dans le quartier de Grenelle.

expo1

Pour les voitures, une limite de poids a été fixée à 1000kg.

  • Le concours de vitesse se déroule en 2 étapes :

le parcours de la 1ère étape est le suivant : Paris, Fontenay, Coulomiers, Châlons en Champagne, Rethel, Guise, Saint Quentin, Péronne, Bapaume, Avesnes, Arras. Cela représente 410km et aura lieu le 15 Mai.

la 2ème étape effectue le périple suivant : Arras, Doullens, Saint-Omer, Boulogne sur Mer, Abbeville, Dieppe, Gisors, Mantes et se termine à Saint-Germain. Ce parcours fait 512km et sera effectué le 16 Mai.

Il y a 85 engagés répartis en 5 catégories (selon le poids à vide) :

– catégorie Voitures ( de 650 à 1000kg) : les marques représentées sont Panhard et Levassor (4), Mors (4), CGV (Charron, Girardot, Voigt)(2), Gardner-Serpollet (4), Mercedes (1), Gillet Forest( 1) et George Ville (1)

– catégorie Voitures légères ( de 400 à 650kg) : Panhard et Levassor (4), Darracq (6), Mors (5), Decauville (6), Gobron-Brillié (3), De Dietrich (1), Clément (3), Déchamps (2), Renault (2), Georges Richard (1), Société Franco-Belge (1), Torchon et Braudet (1), Deckerdt (1), Gobron (belge : 1)

– catégorie Voiturettes (de 250 à 400kg) : Renault (4), Darracq (2), Corre (2), Clément (2), Soncin (1)

– catégorie Motocycles ( de 50 à 250kg) : De Dion Bouton (4), Soncin (1)

– catégorie Motocyclettes (moins de 50kg) : Werner (2), Bruneau (1), Lamaudière (2), Métropole (1), Gladiator (1), Rivière (1), Clément (3).

  • Le concours de consommation se déroule en 3 étapes.

La 1ère étape va de Paris à Arras  et a lieu le 15 Mai

La 2ème étape va de Arras à Abbeville et a lieu le 16 Mai

La 3ème étape va de Abbeville à Paris et a lieu le 17 Mai

Les 52 véhicules sont répartis en 4 catégories :

– les voitures de plus de 650kg : Panhard et Levassor, Brouhot (2), Société des Téléphones, Gillet Forest, Georges Richard (2), Krieger, Bardon (2), Chenard et Walcker, Peugeot, De Dietrich, Martha, Société Nancéienne, Delahaye, Hereld, Zborowski

– les voitures légères (de 400 à 650kg) : Panhard et Levassor, Georges Richard (2), Darracq et Cie (3), Hurtu, Fouillaron, De Dion Bouton, Peugeot, Gladiator (3), Fercand Vilain, Hautier, Delahaye (2), Gillet Forest (2), Deblève

– les voiturettes (de 250 à 400kg) : Georges Richard (2), Peugeot, Darracq et Cie

– les motocyclettes et motocycles (d’un poids inférieur à 250kg) : Porteous Butler (2), Lamaudière et Cie (2), Les Fils de Peugeot Frères, Le Métropole, Bailleau, Clément (3)

  • Les véhicules industriels réalisent une épreuve de 85km de Beauvais à Paris.           Il y a 21 véhicules engagés : Panhard et Levassor, Téléphone Ader, Gillet Forest (4), Georges Richard (2), Bardon, De Dion Bouton, Peugeot, De Dietrich (2), Société Nancéienne (3), Delahaye (2), Darracq et Cie (2), Ch. Richard                                             La charge utile va de 243kg pour la Darracq à 4725kg pour la Société Nancéienne                                                                                                                                                                 L’article ci-dessous est celui paru le 14 Mai 1902 :   Source Gallica                                                        14 05 1 14 05 2                                                                                               14 05 3                                                                                    14 05 4                      14 05 5          14 05 6                      14 05 7

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s