ZFE : information encourageante

Nous venons de recevoir un mail de la F.F.V.E., plus précisément de son président Jean-Louis Blanc, nous annonçant que le Grand Paris considérait que la ZFE n’amènerait aucune restriction pour les véhicules de collection (donc ceux immatriculés en véhicules de collection). Il nous reste à espérer que les autres métropoles suivront la même ligne.

Voici le texte du mail de Jean-Louis Blanc :

 
Chers amis adhérents,  

Comme vous le savez, l’enjeu majeur pour notre Fédération, en cette période troublée, est avant tout d’assurer l’avenir de nos véhicules de collection dans la jungle des menaces règlementaires.
J’ai le plaisir de vous communiquer une excellente nouvelle, qui fera, nous l’espérons tâche d’huile : Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris qui regroupe 79 communes, vient de m’écrire pour me confirmer que les véhicules de collection seront exonérés des restrictions de circulation dans sa ZFE. C’est un premier grand pas que nous venons de franchir, dans une zone plus que symbolique !   Les contacts que j’ai eus avec toutes les autres métropoles concernées sont encourageants.
Dans le même temps, 150 parlementaires, députés et sénateurs, ont déposé, sur notre suggestion, une proposition de loi parlementaire, la même dans les deux Assemblées ce qui est très rare, pour instaurer en France un régime analogue à celui qui fonctionne parfaitement depuis 12 ans en Allemagne : exonération des restrictions de circulation dans les ZFE (il y en a 60 en Allemagne), et vignette de pare-brise gratuite pour les véhicules exonérés.
Nous avons besoin du soutien de chacun de vous pour convaincre les élus dont vous êtes proches de la justesse de notre cause : nos véhicules ont tous été produits avant les normes CritAir .Ne pas prévoir de dérogation pour eux, revient à interdire leur circulation et même leur présence dans les ZFE. Or les interdire n’aurait aucun effet mesurable sur l’amélioration de la qualité de l’air : ils ne représentent que 0,5% du parc, roulent en moyenne 15 fois moins que les autres, et émettent très peu de micro particules. Mais en revanche l’effet serait désastreux sur la conservation du précieux patrimoine qu’ils constituent, fruit d’une histoire industrielle plus que centenaire, sur les 20 000 emplois qu’ils font vivre et sur les manifestations qu’ils animent.   Bien amicalement,  
    Jean-Louis Blanc
Président de la FFVE  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s